Vous parcourez la catégorie

Jeudis de la philosophie

Ateliers adultes, Jeudis de la philosophie

Les Jeudis de la philosophie : 2018/2019

Découvrez le programme 4ème cycle 2018-2019 et le programme 2018 2019 Atelier contemporain.

Tarifs pour un cours :

  • plein : 250 euros/ an (28 séances) + 10 euros adhésion
  • réduit (étudiant, petite retraite, minima sociaux) : 140 euros/an (28 séances) + 10 euros adhésion

Pour deux cours, 10 % de réduction. Paiement en une, trois ou huit fois.Inscription Philosphères 2018-19 et renseignement par mail philospheres@leflog.net ou téléphone 0677605390

Read More

Ateliers adultes, Jeudis de la philosophie

Entrez dans le monde merveilleux de Gilbert Simondon

Cycle Simondon

Ni techniciste, ni technophobe, voici une philosophie de la technique qui nous ouvre des perspectives ! Notre atelier contemporain s’intéressera pour plusieurs séances à l’œuvre de Gilbert Simondon à partir du jeudi 9 novembre, de 15 heures 30 à 17 heures à l’Athénée municipal.

 

« Les idolâtres de la machine présentent en général le degré de perfection d’une machine comme proportionnel au degré d’automatisme. Dépassant ce que l’expérience montre, ils supposent que, par un accroissement et un perfectionnement de l’automatisme, on arriverait à réunir et à interconnecter toutes les machines entre elles, de manière à constituer une machine de toutes les machines. Or, en fait, l’automatisme est un assez bas degré de perfection technique. Pour rendre une machine automatique, il faut sacrifier bien des possibilités de fonctionnement, bien des usages possibles. L’automatisme, et son utilisation sous forme d’organisation industrielle que l’on nomme automation, possède une signification économique ou sociale plus qu’une signification technique. Le véritable perfectionnement des machines, celui dont on peut dire qu’il élève le degré de technicité, correspond non pas à un accroissement de l’automatisme, mais au contraire au fait que le fonctionnement d’une machine recèle une certaine marge d’indétermination. C’est cette marge qui permet à la machine d’être sensible à une information extérieure. C’est par cette sensibilité des machines à de l’information qu’un ensemble technique peut se réaliser, bien plus que par une augmentation de l’automatisme. Une machine purement automatique, complètement fermée sur elle-même, dans un fonctionnement prédéterminé, ne pourrait donner que des résultats sommaires. La machine qui est douée d’une haute technicité est une machine ouverte, et l’ensemble des machines ouvertes suppose l’homme comme organisateur permanent, comme interprète vivant des machines les unes par rapport aux autres. Loin d’être le surveillant d’une troupe d’esclaves, l’homme est l’organisateur permanent d’une société des objets techniques qui ont besoin de lui comme les musiciens ont besoin du chef d’orchestre.  »

Gilbert Simondon, Du mode d’existence des objets techniques

Inscription sur place

Atelier en petit groupe (20 pers. max), ouvert à tous.

Tarif : 12 euros  / atelier (7 euros pour les revenus modestes)

+ adhésion à l’association (20 euros)